L’ASRAC a approuvé un accord conclu par les fabricants et le bureau des normes de l’efficacité énergétique agissant dans le cadre d’un groupe de travail pour définir de nouvelles normes d’efficacité énergétique pour les chambres froides et les congélateurs (WICF). L’ASRAC soumettra les recommandations au ministère américain de l’Énergie (DOE) pour adoption.

 

Le Projet de sensibilisation des normes d’appareils (ASAP), le Natural Resources Defense Council (NRDC), et plusieurs fabricants qui sont membres de l’AHRI, rejoint les autres parties prenantes dans les négociations.

L’ASRAC a été mandaté dans le règlement intervenu en Juillet 2015 par les parties à une plainte déposée contre le DOE par AHRI et d’autres au sujet de normes finales de 2014  de la règle du DOE pour ces produits. L’entente comprend:

• Les normes de conservation de l’énergie négociés pour les six classes d’équipement à l’étude, dont deux pour les groupe condenseur multiplex  à des températures moyennes et basses, et quatre pour les groupe condenseur dédiés fonctionnant à basse température.

• Les modifications apportées à la définition des systèmes de réfrigération et des systèmes de dégivrage.

• Recommandations pour les futures considérations de procédure de test.

« AHRI est heureux de constater que, encore une fois, un processus de réglementation négociée est avérée être une avenue réussie pour l’élaboration d’une règle qui est à la fois réaliste et réalisable, tout en préparant le terrain pour des économies d’énergie importantes, » a déclaré le président AHRI et PDG Stephen Yurek . « Nous espérons que le ministère de l’Énergie va bientôt adopter cet accord comme une règle pour ces produits, » at-il dit.

«Les entreprises comme les supermarchés et les restaurants qui utilisent des refroidisseurs et des congélateurs verront les factures d’électricité plus baisser, tandis que les nouvelles normes permettront de réaliser des économies d’énergie importantes , a déclaré Joanna Mauer, ASAP gestionnaire et un membre du groupe de travail.

« Le succès de cette réglementation négociée signifie des coûts non seulement inférieurs de l’énergie pour les milliers d’entreprises commerciales qui utilisent les chambres froides et les congélateurs, mais aussi une réduction substantielle des émissions de gaz à effet de serre, ce qui est tout simplement l’action dont nous avons besoin après l’accord sur le climat historique à Paris « , a déclaré Kit Kennedy, directeur du Programme de l’énergie et des transports du NRDC. « Ce type de collaboration entre les représentants de l’industrie et les défenseurs de l’efficacité se traduit par un résultat qui profite aux entreprises, fabricants, et l’environnement. »

http://www.achrnews.com/articles/131679-manufacturers-efficiency-groups-reach-agreement-on-walk-in-coolers-freezers-standard